SBU – Schweizerische Buddhistische Union

Retour en arrière

«In Bern ist der Bodhi-Baum ein Silberahorn!»,

Ouverture du premier champ funéraire bouddhiste en Suisse dans le cimetière de Bremgarten à Berne

Le 7 juin 2018, le premier champ funéraire bouddhiste a été inauguré dans le cimetière de Bremgarten à Berne, en présence de 170 invités, dont une délégation taïwanaise. Nous le devons à l'ouverture d'esprit et au grand engagement de Stadtgrün Bern et en particulier de M. Walter Glauser. Du côté bouddhiste, il a été soutenu et conseillé par Hildi Thalmann (Chan Berne) et Dieter Obrist (Yun Hwa Sangha Berne) ainsi que par l’association « Interkultureller Buddhistischer Verein Bern (IBVB) » et l'Union Suisse des Bouddhistes (USB).
Le cimetière de Bremgarten jouxte directement une route d'accès à la ville, mais rayonne de paix et de tranquillité avec ses grands espaces verts et ses vieux arbres. Les deux champs funéraires bouddhistes sont disposés en fleurs de lotus stylisées, le long desquelles les urnes peuvent être enterrées. Une statue de Bouddha Amitabha, créée par Harald Fauska (sculptures asiatiques et peintures à la feuille d'or), se dresse sur un socle de granit de Richard Wyss à l'ombre d'un érable argenté imposant.

Dans les discours de Christoph Schärer, chef de Stadtgrün Bern, Ursula Wyss, conseillère municipale, David Leutwyler, dirigeant de "Haus der Religionen - Dialog der Kulturen" et Hildi Thalmann, la bonne coopération de tous les participants a été mentionnée et la joie que les membres des cinq grandes religions du monde ont désormais la possibilité de trouver un lieu de repos final à Berne. Là où on est enterré, on est chez soi, qu’ on sois bernois ou immigré, qu’on vienne d'une culture et d'une tradition bouddhiste ou qu’on l'ai choisi et accepté. En référence à la statue de Bouddha Amitabha, le Soutra du Coeur a été cité : "Le vide est forme, la forme est vide". Bouddha et le vœu étaient là avant que la statue ne prenne forme sous l'érable argenté.
Après les discours, la statue de Bouddha a été dévoilée et le lieu a été inauguré lors d'une petite cérémonie. Trois moines Theravada chantaient des mantras, Hildi Thalmann chantaient le sutra du cœur, un texte commun à toutes les traditions. Après un moment de silence, les membres du Yun Hwa Sangha sangha ont chanté des mantras et des dédicaces ont été chantées par des nonnes de la tradition tibétaine.
Un riche apéritif dans la Maschinenhalle a été la conclusion réussie de l'événement et a montré une fois de plus comment Stadtgrün Bern a planifié et réalisé avec soin le cimetière bouddhiste et l'événement.

Nous sommes heureux que le bouddhisme devienne plus visible pour le public et nous remercions cordialement toutes les personnes qui y ont contribué.