SBU – Schweizerische Buddhistische Union

Retour en arrière

Société Bouddhique Suisse Jôdo-Shinshû

L'Ecole Véritable de la Terre Pure (Jôdo-Shinshû) est l'une des écoles du bouddhisme japonais relèvant du Grand Véhicule (mahâyana).
Son nom s'abrège en "Shinshû", ou en "bouddhisme Shin".

Shinran a formulé sa doctrine dans le Kyô-gyô-shin-shô ("Enseignement, pratique, foi et réalisation"), la principale de ses œuvres.

Celui-ci prend comme canon scripturaire les "Sûtra de la trilogie de la Terre Pure" (Jôdo-sambukyô) prêché par le Buddha Shâkyamuni, et plus particulièrement le "Sûtra de Vie-Infinie" (Muryôju-kyô), contenant les voeux du Buddha Amida.

Shichi Kôsô L'interprétation de Shinran se réclame principalement des œuvres des "Sept religieux éminents" (Shichi-kôsô), soit :

les Indiens Nâgârjuna (IIe s. ap. JC) et Vasubandhu (IVe s. ap. JC),
les Chinois Tanluan (476-542), Daochuo (562-645) et Shandao (613-681),
les Japonais Genshin (ou Eshin sôzu, 942-1017) et Hônen (ou Genkû, 1133-1212), le propre maître de Shinran.

Pour l'essentiel, l'enseignement du Shinshû vise la réalisation de l'état de buddha par la naissance dans la Terre Pure (ôjô) du Buddha Amida grâce au nembutsu, c'est-à-dire la foi (shinjin) dans le voeu originel (hongan) de ce Buddha qui s'exprime par la prononciation de son Nom (shômyô) : "Namo Amida Butsu".
Le Shinshû se caractérise par un abandon complet au "pouvoir autre" (tariki) du Buddha Amida. C'est donc le Buddha Amida qui occupe la place de "Vénéré principal" (Go-honzon) sur les autels de cette école.

A la fin du XIXe siècle, cette Ecole - au sens large - comptait dix branches, constituant autant d'écoles au sens restreint, indépendantes les unes des autres; leur nombre a passé à vingt-deux après la seconde Guerre mondiale.
Elle est représentée actuellement un peu partout dans le monde.
La branche Honganji du Jôdo-Shinshû (Jôdo-Shinshû Honganji-ha) est l'une des deux branches principales de cette école.

Elle constitue une fédération de 10.334 temples, pour 30.226 religieux (dont 8.507 femmes), et près de 7 millions de fidèles. Cela en fait l'une des plus importantes institutions bouddhiques japonaises par le nombre.